Histoire-Géographie

A quoi servent l’Histoire, la Géographie et l’Enseignement Moral et Civique ?

A l’heure des réseaux sociaux, des Encyclopédies en ligne, des GPS et autres outils de la Révolution numérique, la question peut sembler légitime tant le savoir est abondant et facilement accessible. Puissent ces quelques lignes apporter un éclairage sur les enjeux de l’enseignement de ces disciplines au Collège.

Au-delà de la construction d’une mémoire collective, d’une culture générale, l’Histoire permet de mieux comprendre le présent qui trouve souvent ses racines dans les héritages du passé. L’étude de la diversité des civilisations développe l’esprit de tolérance essentiel au « bien vivre ensemble ». En tant que science humaine, l’Histoire utilise des outils d’analyse permettant au collégien de développer sa réflexion et son esprit critique qui seront essentiels à sa vie future.

La Géographie ne se limite pas à la capacité de se repérer dans l’espace qui est certes importante mais pas suffisante. Elle doit surtout conduire les élèves à comprendre le monde dans lequel ils vivent. L’analyse des cartes, des paysages et des espaces qui les entourent doivent conduire les collégiens à s’interroger sur les relations entre les Hommes et la Terre, sur les logiques d’organisation de l’espace et sur les aménagements nécessaires. La Géographie permettra donc aux élèves de devenir des citoyens éclairés sur les enjeux de demain.

L’Enseignement Moral et Civique a pour « finalité le développement des dispositions permettant aux élèves de devenir progressivement conscients de leurs responsabilités dans leur vie personnelle et sociale ». Cet enseignement repose sur l’étude des grandes valeurs (Liberté, Egalité, Fraternité, Laïcité…) qui fondent notre République, des savoirs (historiques, juridiques, scientifiques) et des pratiques (analyse et mise en scène de situations pratiques).